AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

| .
Aluminium, ash. - kaethe
AuteurMessage
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 37
ICI DEPUIS : 06/07/2018

MessageSujet: Aluminium, ash. - kaethe Lun 16 Juil - 23:24


i've got a strange taste in my mouth

Chaque fois qu'il voit Kaethe Osmer, il se dit qu'elle a bien changé. Il se force à ne plus penser au mot grandir, car désormais sa fille a 21 ans. Elle ne grandit plus, elle est grande, adulte même. Passé un certain âge, on mûrit.
Mais lorsqu'il l'a vu, il ne s'est pas dit "tiens, elle a mûri", il s'est dit qu'elle avait changé. Un regard plus dur, sans doute des cheveux plus noirs, une mâchoire plus affirmée.
Ou alors, ce n'est que dans ses esprits, il se fait des idées, il est plus agressif, alors elle sert de miroir.
Dans un couloir du quartier général de la reconstitution, il l'a croisée, un midi, alors qu'il allait prendre un repas avec des officiers, et qu'elle sortait d'une salle commune. Leurs regards (les mêmes yeux sombres des Osmer, des yeux de guerriers frappants) se sont croisés, ils ont échangés des bonjour. N'ont même pas osé entrer dans les politesses, des comment vas-tu, et comment va ta mère, elle en sait probablement moins que lui. Alors,
Il s'est dit que ce serait trop bête de laisser passer l'occasion, de ne pas lui parler un peu plus,
voire même lui annoncer, pour ce cher et tendre qu'il lui a trouvé. Mieux vaut le faire en face Amos, face à tes hommes tu n'aurais aucun doute à annoncer des nouvelles difficiles. Kaethe est un homme comme les autres. Alors, il lui a donné rendez-vous dans son bureau dès son tour de garde terminé, sur les coups de 22h.
Il attend, faisant les cents pas, ce qui ne lui ressemble pas. Il regarde les papiers qu'il a sur son bureau, ceux qu'il doit signer, les rapports qu'il doit lire, les réunions auxquelles il va devoir assister, les lettres à rédigées.
Il ne pense qu'à Kaethe, rien d'autre, il l'attend.
Lorsqu'elle passe la porte, son corps rassemble tout son courage pour ne pas sursauter. Il s'approche d'elle, lui tend la main, avec un sourire calme, apaisé. Ce qu'il n'est pas.
" Comment s'est passée ta garde." Il ne s'attend pas à ce qu'elle prenne sa main, ni à ce qu'elle le salue d'un poing sur le coeur.

_________________

Tête baissée ventre à terre
Dénudé, beauté amère
Carrelage glacé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cold Hearted
MESSAGES : 555
ICI DEPUIS : 05/06/2018

MessageSujet: Re: Aluminium, ash. - kaethe Mar 17 Juil - 20:47

c'est une énième plainte qui t'amènes au quartier général de la reconstitution. les mauvaises paroles fusent à ton égard, kaethe, et tu t'y es déjà habituée. peut-être que c'est toi avant tout qui a pris la mauvaise habitude d'ouvrir ta gueule carnassière à la moindre occasion. peut-être que c'est toi qui fait des promesses en l'air de répercussions. menaces proliférées à l'encontre de tes camarades. si tu ne manques ni de la force ni de l'esprit stratège d'un soldat, tu en manques certainement les valeurs. seule contre tous, voilà comment tu t'imagines. les titans, les humains, tous ensemble face à toi. toi et tes rêves démesurés, toi et ton arrogance vertigineuse, du haut de ton trône, reine de la fierté. et c'est dans le dédale de couloirs de la bâtisse que vos chemins se sont croisés, entrevue inespérée.
qui sera le plus silencieux? le plus hautain? qui gagnera l'éternel duel, entre le lion et la hyène? le coeur saccadé à l'idée de son regard qui se pose sur toi, tu n'as pas pour autant envie de lui parler. s'il veut en savoir plus, il a qu'à venir chercher. et tes gestes qui l'évitent semblent faire passer un message clair comme de l'eau de roche, parce qu'il te propose de le rencontrer, le soir même. sous le voile de la nuit, la reine sélénite comme seul témoin de vos quelques mots échangés.
il te tend la main, geste inespéré, le seul contact dont tu es assoiffée. la tendresse d'un parent. mais il est gauche, son geste. main assurée d'un généralissime qui salue son inférieur. alors tu préfères le contourner, sans un mot. regard que tu n'oses croiser. tu viens te réfugier au fond du bureau, prenant tes aises. tu es à sa fille après tout, tu aimes en jouer. pouvoir malléable dont tu profites face aux autres et que tu maudis face à lui. "bien." sans un mot superflu de ta part, tu ne lui rendras pas la tâche plus facile. car tu estimes que c'est à son tour de souffrir après deux décennies à prier pour son attention. et tu fixes par la fenêtre, le noir éternel du ciel dans lequel se fondent d'innombrables lumières des petites maisons du district. tes bras croisés sur ta poitrine.

_________________

!!! je vais privilégier le rp court quelque temps !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 37
ICI DEPUIS : 06/07/2018

MessageSujet: Re: Aluminium, ash. - kaethe Sam 28 Juil - 18:20


i've got a strange taste in my mouth

C'est comme si elle était plus grande à chaque fois. C'est vrai, et c'est à l'instant où elle pénètre dans son bureau qu'il remarque.
Il ne l'a pas vue depuis plusieurs mois, il en est certain, en tout cas pas en tête à tête. Ils sont hautains, fiers, meurtris blessés et arrogants. Alors ils ne se disent jamais qu'ils s'aiment, et c'est à se demander si ce sentiment existe entre eux, dans la famille. La preuve, il ne l'embrasse pas sur les deux joues, ne la prend certainement pas dans ses bras (en public c'est normal, en privé c'est mauvais signe). Il a le coeur qui bat à la chamade, lorsqu'il la voit passer à côté de lui, éviter une main tendue.
Une main tendue, un gage de paix. Il en aurait besoin, pour se faire pardonner de choses dont elle n'a même pas idée. Une interdiction, qui ne s'est pas faite devant la justice, qui avait tout d'un droit divin. A en croire que les déesses ont moins de pouvoir sur sa fille que son père.
Propre père aux mains sales, finalement ignorées, logiquement. Un seul mot, un monosyllabe qui résonne dans le bureau. Il devine alors le ton de l'entrevue, il voudrait faire bonne figure, lui prouver un amour désespéré, ou inexistant, il ne saura jamais. Au lieu de cela, il sourit, amusé, parce qu'il sait qu'il aura regretté de l'avoir invitée. Prostrée, elle se poste à la fenêtre, et observe l'horizon. Il glisse :
" Tu n'es plus de garde, inutile de fixer l'horizon." Elle ne réagit pas. " Viens t'asseoir." Tandis que lui même prend place derrière son bureau, comme un rendez-vous d'affaire, une affaire de famille. Il n'y a pas de secrets, juste des informations à donner, rien de plus. Il lance : "Pourquoi es-tu dans ce district ?" A tenter vainement de faire la conversation.

_________________

Tête baissée ventre à terre
Dénudé, beauté amère
Carrelage glacé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cold Hearted
MESSAGES : 555
ICI DEPUIS : 05/06/2018

MessageSujet: Re: Aluminium, ash. - kaethe Dim 29 Juil - 12:09

d'un ordre, il te soulage de ton devoir. pourtant, c'est dans l'obscurité de la nuit que tu te réfugies. le plus longtemps tes pensées se noieront dans le ciel, le moins tu devras croiser son regard. le regard inquiet, vieilli, d'un parent qui a le sentiment d'avoir loupé deux décennies. tu aimerais bien pouvoir compatir à sa peine, mais tu n'as que de la haine pour lui, à cet instant précis. il te prie encore de venir t'asseoir, comme s'il te suppliait de te rapprocher, vos auras entremêlées comme seul contact. ultime chance de pouvoir te regarder, t'admirer, t'analyser. découvrir comment ton visage se construit, de qui tu tires le plus. et dans tes yeux de jais, voir son propre reflet. tu laisses quelques minutes silencieuses s'écouler, avant de te plier à sa volonté. les gestes lents, langoureux presque, d'une non-chalence adolescente, pour venir te placer devant lui. et, sans le quitter des yeux, tu tires doucement la chaise avant de venir t'y asseoir. chaque mouvement, calculé. la question ne te plait pas, tu ne l'avouerais pas que tu te plais à jouer de ton statut. de ton appartenance à lui. ce serait comme avouer que le sang vous lie, et ça, tu n'en es pas capable, pas devant lui. l'humiliation que ce serait pour toi, d'avouer un amour par défaut, sans début ni fin, obligatoire entre parent et enfant. celui que tu ne peux t'empêcher de ressentir, alors que tu préfères cacher. au fin fond de tes entrailles, il est bien là, ce besoin de sa reconnaissance. "je ne suis pas sûre que ça te regarde." hésitation, avant de rajouter, "et encore moins que ça t'intéresse." tes faits et gestes ne l'ont jamais intéressé, ou même intrigué. libre de t'adonner aux pires vices, tu es pourtant restée hors des sentiers battus, dans l'espoir qu'un jour il t'en félicite. "comment va maman?" pas que cela t'importe, mais tu préfères détourner son attention.

_________________

!!! je vais privilégier le rp court quelque temps !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 37
ICI DEPUIS : 06/07/2018

MessageSujet: Re: Aluminium, ash. - kaethe Lun 6 Aoû - 9:53


i've got a strange taste in my mouth

Il y a quelques temps, sans mouvement, sans parler, comme si elle attendait l'inaccessible. Puis, comme de l'or, elle se plie à sa volonté, modulable à souhait.
Ce sont les enfants, au final, se rebellant toujours, ils ne parviennent jamais à éviter les injonction les plus simples.
Chacun de ses mouvements est calculé. La forme de ses mains et la prise de celles-ci sur la chaise, la chaise qui se décale doucement, pour venir se plier à sa volonté, tandis qu'elle s'assoit, tandis qu'elle suit ses instructions de briser le contact avec l'extérieur. Puis elle parle, d'une voix rauque, peu avenante, d'un air . Il hausse les sourcils.
" Ca me regarde parce que je suis le chef des armées, ça m'intéresse parce que je suis ton père. Cesse ton numéro de rébellion envers ton géniteur, ça en devient lassant."Sa voix gagne en densité, son regard en lourdeur. Il n'est pas là pour se battre, ils ont tout le temps contre d'autres. Assis à son bureau, il la regarde, de l'autre côté. Il a beau se débattre, au final, on en revient toujours aux questions gênantes. " Je suis autant en déplacement que toi, je n'en sais pas plus."
Il voudrait lui révéler la véritable raison de cet entretien, la certitude qu'il lui a trouvé un mari, honnête, de bonne famille, à priori bien sous tout rapport. Il ne sait pas comment, il ne veut pas affronter la tempête. Alors il demande, doucement :
" Es-tu seule en ce moment ?" Il voit déjà venir la réplique : Ca ne te regarde, toujours, pas.

_________________

Tête baissée ventre à terre
Dénudé, beauté amère
Carrelage glacé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aluminium, ash. - kaethe

Revenir en haut Aller en bas

Aluminium, ash. - kaethe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bricolage et fimotage pour mes dolls- meubles bois 1:12 p.3
» tuto fabrication de lampadaires
» BESOIN D'AIDE et CONSEILS POUR CUSTOM FLASH GORDON

behind the walls :: Intra-Muros :: Rose :: District de Trost :: quartier général de la reconstitution-