AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

| .
angel on fire. {solael}
AuteurMessage
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 368
ICI DEPUIS : 29/06/2018

MessageSujet: angel on fire. {solael} Mer 11 Juil - 20:06

AND NOBODY SEEMS TO RECOGNIZE ME IN THE CROWD
IN THE BACKGROUND SREAMIN' "EVERYBODY, LOOK AT ME"


boum.
boum.
boum.
ça ne s'arrête plus.

sa tête cogne le sol, inlassablement.
ses muscles lâchent, désespérément.
et les rires fusent, tout autour. moqueurs, fiers et arrogants. ils s'amusent bien, les soldats, ont besoin de distraction. et quoi de mieux qu'une nouvelle victime, qu'un gosse malhabile au combat et définitivement trop présomptueux pour survivre à l'armée ?

dans un premier temps, il a encaissé. il s'est relevé, la tête haute et le sourire vainqueur indélébile sur ses lippes. un gamin qui trace sa route, qui provoque un peu par son attitude nonchalante. alors ils ont continué à frapper. son adversaire s'est bientôt dédoublé, puis multiplié à n'en plus finir. sans l’œil attentif du commandant, ils ont gagné en confiance. netherval n'est pas là pour recadrer les troupes, et c'est sol qui en pâtit. car il n'est pas le plus doué au corps à corps, qu'il ne peut être furtif et imprévisible s'ils s'en prennent à lui en trop grand nombre.

il aurait pu se réveiller. hurler un bon coup pour que quelqu'un lui vienne en aide. raf doit traîner dans le coin, c'est sûr. il est toujours là, au moindre problème. et comme il est plutôt respecté au sein de son escouade, on le laisse bien vite tranquille. mais il ne l'a pas fait. comme souvent, il a voulu jouer au grand et a tenté de se défendre par lui-même. peut-être qu'il n'aurait pas dû, mais quoi qu'il en soit l'arrogance est plus forte. un poison qui coule dans ses veines et ne le laissera jamais en paix.

alors il encaisse, retombe à chaque nouvelle tentative pour retrouver son équilibre et quitter cette effroyable proximité avec le sol. il n'y arrive pas. et il commence à comprendre que son état deviendra bientôt critique. sa tempe vibre à chaque nouvelle chute et sa vision s'assombrit. son myocarde s'emballe et il a peur, brusquement.

alors quand, entre deux silhouettes penchées vers lui, il distingue celle de son sauveur, il ne peut empêcher cette lueur de supplication dans son regard. aide-moi... s'teuplait...

_________________
so you run on gasoline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 131
ICI DEPUIS : 28/06/2018

MessageSujet: Re: angel on fire. {solael} Jeu 12 Juil - 11:27


On hurle. Quelqu'un l'appelle, le demande - une voix féminine qui semble apeurée, en alerte. Il repose son sandwich, roule des yeux avant de tendre ses mains vers elle. Quelques mots, une promesse de se calmer et d'expliquer ce qu'il se passe. Un prénom. Sol. Rafael se lève, sans doute plus inquiet que la demoiselle, s'éloigne en direction des terrains d'entrainement.
La scène se dessine.
Son cœur se serre.
Trois abrutis qui ne maîtrisent pas leurs poings, trois soldats qui cherchent à défigurer l'un de leur frère. D'autres regardent sans rien faire, n'osent pas ou s'amusent ; leurs traits ne disent rien. Son sang ne fait qu'un tour, il se rapproche d'un pas bien plus rapide et repousse le premier qui croise sa route, incite à s'en prendre à quelqu'un de sa taille. « Vous vous foutez d'ma gueule là ? » Ses mains viennent percuter la poitrine d'un autre, le force à reculer. « Si vous voulez cogner faut v'nir voir un mec plus âgé et pas un gosse, portez vos couilles un peu. » Pas de réponse. Habituellement les soldats ne se frappent pas entre eux hormis pour les entraînements, et avec la gueule que tire Sol, ce n'en est pas un. Rafael le regarde, un court instant, puis montre du doigt les mauvaises têtes. « Vous allez gentiment vous cassez d'ici avant qu'je me charge de votre cas les morveux. » Ils ne sont pas bien vieux, quelques années de plus que Guerra - ils acquiescent, certains hésitent, d'autres fixent dangereusement le blessé. Ceux là subissent un regard noir venant de Keller, bien déterminer à montrer qu'ici, on ne touche pas aux plus jeunes sans que les vieux se ramènent. Même si les intentions derrière ce sauvetage sont moins respectables qu'on le pense.
Silencieux, il regarde le garçon encore à terre. Ne veut pas parler avant que la foule se dissipe, avant qu'ils ne soient seuls. Quelques minutes après, Rafael s'abaisse. Il fait lentement bouger la tête de Sol pour lui ouvrir manuellement les yeux. « Aller p'tit, faut s'réveiller. »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 368
ICI DEPUIS : 29/06/2018

MessageSujet: Re: angel on fire. {solael} Jeu 12 Juil - 22:13


il a perdu son sourire.
il a perdu sa fierté.
il a perdu cette volonté de montrer qui il est.

alors il ne bouge plus, ne remue plus un membre. la tête dangereusement eexposée, plus d'énergie pour se cacher. il attend son heure. qu'on l'achève en bonne et due forme, puisqu'il n'a plus rien à perdre ; réduit à un pauvre gosse sans défenses.

il finit par arriver. l'homme tant attendu. celui qui l'aide sans se poser de questions et envoie ses harceleurs balader. il ne comprend pas bien ce qu'il dit, encore très limité dans ses facultés et les sens assez perturbés. mais il voit parfaitement le torse d'un garçon poussé vers l'arrière, les gestes résignés d'un autre. on ne joue pas au malin avec keller, et ça tourne souvent à son avantage.

ça n'est pas la première fois qu'il lui vient en aide ainsi. sûrement pas la dernière. et souvent, après en avoir réchappé, sol est reconnaissant. pas explicitement, bien sûr, mais rafael le connait suffisamment pour comprendre qu'il est heureux de le compter dans son entourage.
et pourtant, cette fois-ci, le gamin tire la tronche. quand il reprend ses esprits, il se dégage plutôt vivement. avant de le regretter ; un mal de tête lancinant lui perce le crâne et il gémit en massant ses tempes. « fait chier. »  

il se sent tellement faible et honteux. toute sa dignité a pris la fuite quand son corps l'a refusée. alors il s'est pris la plus grosse humiliation et, pour cette fois, il n'a pas envie d'en rire. « laisse-moi... » il lâche, alors que tout son être quémande un contact, un soutien. mais il a mal, mal des coups, mal de la honte. et contre toute attente et sûrement pour la première fois de sa vie, il a envie de disparaître. que plus personne ne s'intéresse à lui.

qu'on l'oublie.
mais pas raf.
il ne veut pas qu'il l'oublie.
qu'il le laisse partir,
même s'il s'évertue à le repousser.
pour se relever seul.
à moitié fier, à moitié bancale.

Spoiler:
 


_________________
so you run on gasoline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 131
ICI DEPUIS : 28/06/2018

MessageSujet: Re: angel on fire. {solael} Ven 13 Juil - 8:36


Un enfant. Un gamin qui se fait martyriser, un gamin qu'il apprécie. Un peu trop. Parfois pas assez. Le mioche lui fait remonter de vieux souvenirs, lui aussi était de ceux qui se faisaient lyncher ; mais seulement pendant quelques mois. C'est pas un mauvais garçon, Sol, sauf qu'il ne sait pas se défendre n'y s'imposer, c'est un cherche merde qui n'ose pas. Alors Raf le protège, le couve un peu.
Il aime bien; l'aime bien.
Ses doigts écartent les paupières d'un œil, histoire de vérifier si la pupille se dilate encore. Ça serait dommage de perdre Guerra ici, comme ça, c'est un peu insultant. Colérique comme toujours, il se débat, fait tout pour obtenir un grand espace ; quitte à envoyer balader les mains de Keller qui triturent son visage sans douceur. Il sourit, le grand, en entendant la plainte du jeune, puis roule des yeux tout en reprenant sa hauteur. « T'as encore joué au con. » C'est sa plus grand qualité. Être audacieux, ne pas avoir peur des autres, foncer dans le tas sans penser aux répercussions. Son plus grand défaut, aussi. Mais c'est de cette manière que Rafael s'est attaché à lui.
Il est arrivé ici tout faible, tout calme. Seulement le premier jour. Le lendemain, toute la caserne connaissait son nom. Sol Guerra. Tête brûlée de la cinquième escouade, nouvelle recrue qui n'a pas froid aux yeux.
Rafael s'est attaché.
Beaucoup attaché.
Trop.
Sans qu'ils n'en parlent, sans qu'ils ne trouvent de raisons (que Keller croit), ils ont vécu des moments spéciaux. Trop spéciaux pour des soldats, relations interdites, brisent les règles. Rafael le protège, cherche du réconfort sans l'avouer, veut oublier un passé douloureux ; Sol s'adapte, cherche à survivre, trouve un garde du corps contre quelques draps froissés.
Il ne va pas le laisser.
Pas ici, pas comme ça, pas maintenant.
Il l'a promis. Il tient ses promesses.
« Tais toi un peu, » Les bras s'avancent et soulèvent le corps frêle et faible, posant l'un des bras du blessé sur ses épaules tout en l'obligeant à rester debout. « On va nettoyer tout c'merdier. » Direction l'infirmerie. Ou sa piaule. Leur, parfois.
J'te laisse pas,
Jamais.
J'tiens à toi,
Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 368
ICI DEPUIS : 29/06/2018

MessageSujet: Re: angel on fire. {solael} Dim 15 Juil - 16:46


il a joué au con, certes. c'est pas nouveau, c'est même pas un peu étonnant. il a toujours été comme ça, le mioche. à faire la loi chez lui, à attendre qu'on le reconnaisse enfin à sa juste valeur. à quémander l'attention, le contact. il a besoin qu'on le distingue, qu'on le voit parmi la foule. mais il ne sait pas s'y prendre ; alors il se jette corps et âme dans la provocation, pour être sûr qu'on ne le loupe pas. à défaut d'être aimé, il est au moins remarqué.

c'est pas bien compliqué de voir clair dans son jeu. même les brutes qui n'ont plus supporté ses remarques et ses coups bas le savent ; il n'est qu'un gosse en quête de reconnaissance. et pourtant, ils ne considèrent pas ça comme une excuse, veulent à tout prix lui faire fermer sa gueule.

rafael s'intéresse à lui. peut-être autant que lui-même est captivé par l'homme qui l'a pris sous son aile, pour peu qu'il s'en rende compte. il a une place privilégiée dans l'entourage du soldat, et il le sait. il en joue, d'ailleurs, se plait à savoir qu'il compte pour lui. mais ce que sol ne comprend pas, c'est qu'il est certainement en train de tomber dans son propre piège ; qu'est-ce qu'il ferait sans lui, à présent ? leur relation est basée sur la notion d'intérêt, et ce, des deux côtés... mais pour combien de temps, encore ? est-ce une question de semaines, de mois, avant que guerra ne réalise que son rapport aux autres ne peut se contenter de bénéfice réciproque ?

en éternel être empli de contradictions, il veut se débattre. résister, repousser cette affection qui lui fait peur, parfois. peut-être pour montrer qu'il peut se débrouiller, peut-être pour le dissuader, peut-être pour se protéger lui-même. il ne sait plus, mais tout au fond de lui, il y a cet intarissable besoin d'être soutenu. alors il doute, il vacille ; il veut ce contact autant qu'il le repousse.

quand il sent les bras de keller le relever, il proteste, pour la forme. « j't'ai dit de me laisser, bordel... » mais ses mots, ses gestes, sont dénués de toute conviction. et finalement, il se laisse soutenir, pressant toujours sa tempe douloureuse du bout des doigts.

ils se dirigent vers les bâtiments, mais il ne sait pas réellement où son accompagnateur l'emmène. désespéramment, il s'accroche à son épaule. il a mal mais continue de se battre avec sa fierté. sa pire ennemie, sans aucun doute.

« j'aurais pu y arriver... j'étais sur le point de les mettre à terre, d'ailleurs. »  
c'est faux.
me laisse pas,
j'ai besoin de toi.

_________________
so you run on gasoline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 131
ICI DEPUIS : 28/06/2018

MessageSujet: Re: angel on fire. {solael} Mar 17 Juil - 16:31


C'est le roi des cons, Sol. Quoique des inconscients. Il ne pige pas que la vie est fragile, tout autant que son corps habillé de blessures. Mais c'est ce qu'il aime, Raf. C'est un vivant ce merdeux, c'est un casse-cou, un fonceur. Un idiot. Un débile qui pèse son poids, quand même. Lentement ils s'éloignent et s'approchent d'avantage des dortoirs vides à cette heure. Parfois Keller se demande pourquoi il fait tout ça. Pourquoi Sol occupe une bonne partie de ses journées, pourquoi il s'inflige d'aider quelqu'un qui veut constamment se faire exploser. C'est une perte de temps. Des efforts pour rien. Mais il aurait tant aimé qu'on soit comme ça avec lui, qu'on l'aide sans attendre quelque chose en retour.
Même si, malheureusement, il espère qu'au fond ce gringalet l'aide à aller mieux. Relation donnant-donnant qu'il ne veut pas admettre.
Pas vraiment.

« Ouais bah tu m'feras voir tes talents au tournoi ? » Il sait. Ça tourne dans les rumeurs, les gens se demandent qui participent - le nom de Sol est revenu plusieurs fois. Quelques-uns on trouvé de nouvelles armes dans ses affaires. Car lui, on hésite pas à aller fouiller, à tout retourner. Pathétique. Raf ne pourra pas le sauver, là-bas. Pourtant le vieux aborde un sourire en coin, comme fier de savoir Sol là-bas, amusé aussi. Il va encore se prendre une bonne raclée.
Lui refuse de participer. N'a pas envie de ça, ne s'amuse pas à jouer aux gros durs devant la foule en délire. C'est mieux de miser des choses, de parier sur le dos des plus forts - ça renforce leur égaux, c'est bien.

La montée des escaliers est dure, mais il faut y arriver. Une fois à l'étage Keller pousse la porte à l'aide de son pied, une fois à l'intérieur, quelques coups d’œil pour vérifier que l'intimité sera totale et le sac à patates de Sol se fait envoyer dans le lit de l'aîné. En douceur, enfin, avec la douceur de Rafael. Sur la table de chevet, vieille commode en bois, une statuette de la forme de deux lames de l'équipement tridimensionnel, le socle est gravé par trois lettres.
Sol.

« Bon alors, on va voir c'qu'ils t'ont fait. » Il agrippe un de ses deux couteaux planqués au niveau de ses chevilles, arrachant en deux le t-shirt du jeune homme.
Sauvage pour une bonne raison.
Ne prête même pas attention aux muscles qui se forment, plus présents qu'aux premiers jours. Les connaît que trop bien.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 368
ICI DEPUIS : 29/06/2018

MessageSujet: Re: angel on fire. {solael} Mar 17 Juil - 17:33


un beau jour, il va se la reprendre en pleine tronche, sa fierté mal placée.
son besoin irrépressible de s'faire taper sur la gueule - pour montrer quelque-chose, on ne sait quoi. ça finira par le tuer ; l'humain n'est conditionné que pour un certain nombre de coups. au-delà, il crève.

mais pas sol. parce qu'il est invincible. un jeune dieu qui se relèvera toujours.

il parle du tournoi, raf. et il sait. surpris, le gosse lui jette un coup d’œil ; et il n'apprécie définitivement pas cet espèce de sourire moqueur qu'il voit se dessiner à la commissure de ses lèvres. comment sait-il, d'ailleurs ? d'aussi loin qu'il se souvienne, il n'en a parlé à personne ; à qui, sinon ? il sait parfaitement que les encouragements ne viendront jamais, laissant plutôt le devant de la scène aux méchancetés. il est assez perspicace pour s'en rendre compte, de ça. alors il ne répond rien, peu désireux de voir ce rictus plus longtemps.

tout son corps lui fait mal, et son sauveur n'y arrange rien. lorsqu'il s'écrase contre le matelas, il ne retient pas la grimace de douleur qui vient déformer son visage aux traits angéliques. il arrange correctement l'oreiller près de sa nuque, habitué de ces draps, et se redresse sur les coudes. il n'est qu'à peine perturbé par les gestes du jeune homme découpant sauvagement son t-shirt, son attention plutôt portée autre-part.
la statuette, là, sur le meuble à ses côtés ; elle n'y était pas avant. il peut même jurer qu'il ne l'a jamais vue. n'osant étonnement pas s'en emparer, il s'en rapproche seulement, tentant d'en déceler le moindre détail. et c'est indéniablement son nom qu'il déchiffre là. « ça vient d'où ? » il ne désigne rien, mais son regard parle pour lui. « c'est toi qui l'a fait ? » la curiosité excessive, encore plus quand ça le concerne directement.

et il sort brusquement de sa contemplation, les hématomes lui font mal. le torse ainsi exposé, il souffre bien plus. « qu'est-ce que tu veux faire contre ça ? » ses doigts viennent appuyer contre les bleus qui tâchent sa peau. « avoue ça me donne un style. » n'importe quoi, parlotte pour oublier qu'il a mal. « au fait, si tu veux que je me déshabille suffit de demander, hein. t'es pas obligé de bousiller mes vêtements quoi... » et il se croit malin, l'emmerdeur.

_________________
so you run on gasoline
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: angel on fire. {solael}

Revenir en haut Aller en bas

angel on fire. {solael}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Merci à Vous ... Angel Of Fire !
» Premium Deck Series: Fire & Lightning
» Nouvelles regles escarmouche : Rate of Fire
» [Résolu] Platinum Angel + Abyssal Persecutor
» Free Angel RFID

behind the walls :: Intra-Muros :: terres de l'armée :: terrain d'entrainement-