AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

| .
midnight ramblers, (laïa)
AuteurMessage
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 299
ICI DEPUIS : 03/07/2018

MessageSujet: midnight ramblers, (laïa) Mar 17 Juil - 3:48




midnight ramblers
(in all this bitterness, you stay so sweet)
Le bronze miroite la fureur des flammes affamées, s'embrase à la chaleur de leur impardonnable étreinte. Fume de se voir soumis à leur joug cruel et, presque aussitôt, plonger dans des eaux glacées vouées à le figer sous sa forme nouvelle — éternelle.
Mais si la main du maître est toujours assurée, celle de l'apprenti n'a créé aujourd'hui que des réceptacles cabossés du déplaisir dont rugit son myocarde. Et sous l'œil acéré de Ramon Brotz se dévoilent toutes les erreurs, des plus flagrantes aux minimes, pointées tour à tour d'une main abrupte alourdie par un dédain nullement déguisé.

Le bras musclé du père-artisan s'étend — prise d'élan —, puis s'étire dans la direction inverse,
massue fracasse bouclier comme un rien ; quelques mouvements puissants, et voilà que sont réduites en éclats épars les dernières heures d'esclavage attelé à l'âtre qu'Ashlan maudit de tout son être.

Et un soldat mort, Ramon assène.  
Tu n'es donc bon à rien ? Recommence.
Pour la centième fois lui semble-t-il, alors que déjà, l'astre nocturne point à l'horizon, croissant d'argent fantomatique sur fond de ciel encore clair.

Le temps qu'il décroche la permission de s'arracher au fléau qu'est son nom, la nuit a depuis longtemps drapé les murs de son manteau d'ébène, et les étoiles soufflent à la terre brûlée des espoirs dérisoires ; mais leur murmure enchanteur n'adoucit en rien, cette fois, la révolte dont rugissent ses entrailles. Il a la rage au cœur, Ash — ivre d'envies d'ailleurs, las des barreaux fétides et des efforts stériles et de la déception qu'il est seulement bon à inspirer au géniteur qu'il aime-hait de toute la fougue de son jeune âge et de ses rêves brisés. Et le liquide vital bouillonne, frémit au creux de ses veines, se précipite en une course brouillonne jusqu'à la paume qu'il a partiellement fendue contre une lame affûtée, faute de concentration.

Pantalon retroussé aux genoux, il livre aux eaux sombres ses pensées tourmentées au même titre que ses membres lourds ; s'engourdit de la caresse glaciale des éléments et de l'anesthésie qu'offre la rivière à ses paumes déchirées. Nuage de sang et de cendres se dissipe dans les eaux sombres. L'épiderme maculé de poussière, durci, bruni, peine à retrouver sa couleur naturelle. Il s'acharne jusqu'à se rapprocher la pâleur originelle de ses phalanges, de ses paumes, grimaçant à la douleur qu'éveillent ses gestes là où le bandage souillé se défait pour révéler la plaie. Des clapotis menacent de rompre l'instant de calme volé : une seconde âme trouble la course des flots.
Ashlan ne se retourne pas, dépourvu de la moindre once d'envie de sociabiliser — il se décrispe pourtant lorsque Laia se dessine dans son champ de vision.
Ses lèvres demeurent scellées, fait rare ; mais dans ces instants fugaces où plus rien n'a de sens, sa présence est la seule à dissiper le brouillard éreintant obstruant les pensées d'Ashlan, et rien n'est plus apte à l'apaiser que son contact.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chair à Titans
MESSAGES : 130
ICI DEPUIS : 11/07/2018

MessageSujet: Re: midnight ramblers, (laïa) Ven 20 Juil - 4:19




midnight ramblers
(in all this bitterness, you stay so sweet)
Laia avait longtemps été éprise de la quiétude de la nuit avant de lui préférer l’espoir de l’aube. Quand la nostalgie des étoiles cède sa place aux rêves à réaliser… si seulement on osait essayer cette fois encore, réjoui et non apeuré par les possibilités de cette nouvelle journée. Les heures manquaient pour y être alors la soldate se contentait des ombres pour l’habiller convenablement dans l'obscurité. Où elle évoluait discrètement pour ne pas se faire remarquer avant de l’avoir retrouvé. Ashlan au goût d’interdit, Ashlan qui déclenchait en elle des et si qu’elle se forçait à ignorer. Dans une autre vie peut-être, se disait-elle pour se consoler de ne jamais rien tenter dans celle-ci. Le destin avait voulu que les choses soient cruelles ou peut-être pas tant que ça.

Car lorsqu’elle le trouve c’est dans un triste état. À moitié dans l’eau, la peau irritée d'avoir été malmenée en quête de propreté et blessée par endroits. Elle ne sait pas quoi faire de cette image qui s’offre à elle, prend quelques minutes pour retrouver sa contenance avant de retrousser sa jupe et faire un nœud avec. Ses longues jambes frémissent au contact de la rivière mais elle se force à avancer vers lui. Sans un mot, elle dispose son sac à portée de main sur un rocher après en avoir soustrait du savon qu’elle confectionnait exprès pour ce genre d’urgence.
Miel, huiles d’olive et de noyaux d’abricot, lavande et beurre de karité. Cocktail explosif pouvant apaiser les peaux les plus irritées ainsi que les esprits les plus échauffés. « Laisse-moi m’en occuper Ashlan. Ce sera plus simple. » Sans attendre sa validation, elle s’approche l’audacieuse, retirant son manteau dans la foulée mieux pouvoir profiter de sa chaleur après.

Elle baigne le savon dans l’eau avant de le faire mousser dans ses paumes. Ce sont ensuite ses mains qu’elle appose sur la peau glacée du garçon des flammes. Les premières caresses sont un peu hésitantes avant qu’elle ne trouve enfin le bon rythme. Laia, elle lui dessine des arabesques de savon à chaque effleurement de ses doigts sur les bras de l’apprenti forgeron. Petit à petit, avec beaucoup de patience et en évitant les plaies les plus profondes, elle le déleste du rouge, du noir et du gris, ne laissant derrière elle qu’un canevas un peu usé. Elle passe donc aux blessures, qu’elle sèche avant de leur appliquer un baume puis de les panser. Une fois la première partie de sa mission accomplie, elle se pend au bras d’Ashlan, pas trop fort, juste assez pour atteindre son front et y laisser un baiser.

« Si je tombe malade à cause de cette baignade, tu sais ce qu’il te restera à faire, pas vrai Ash ? » Elle tente de percer la carapace dont il se drape rarement, a fini par comprendre plus ou moins comment à force de détermination. « Le prends pas mal mais je donnerais n’importe quoi pour un bon feu bien chaud là…. » Elle frisonne comme pour mieux appuyer ses propos. Elle se rapproche, esquisse un sourire enjôleur, se demande s’il va finir par céder. Laia elle veut plus le voir broyer du noir pour ce soir mais plutôt chercher à ses côtés ce que l’obscurité met en valeur à cette heure.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

midnight ramblers, (laïa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Midnight]-les rendez vous des parties
» Juin 2012 : Isul Midnight Déjà Vu
» Novembre 2012 : Pullip Midnight Velvet
» THE LORDS OF MIDNIGHT
» les classes de Midnight

behind the walls :: Intra-Muros :: Maria :: la rivière-